Matérialographie sur le terrain

Généralités sur la matérialographie sur le terrain

La préparation matérialographique classique implique de tronçonner ou prélever un échantillon représentatif de la pièce à contrôler. Cette méthode ne convient pas toujours car elle détruit le composant que l'on souhaite contrôler. Un test non destructif permet d'effectuer le contrôle nécessaire sur le terrain avec un minimum de déformation sur la pièce à contrôler.

Les équipements portatifs Struers et les techniques pour effectuer des répliques peuvent être exploités pour réaliser des images de haute qualité de la surface. Une réplique de la surface préparée permet une analyse complète de la surface sans endommager toute la pièce.

La préparation matérialographique sur le terrain est particulièrement importante pour le contrôle qualité, le contrôle de l'analyse des défaillances dans les centrales électriques, les avions, l'industrie chimique, les plateformes offshore, etc.

Principes de la matérialographie sur le terrain

Préparation mécanique

Préparation mécanique

Les essais non destructifs permettent d'effectuer le contrôle exigé sur le terrain. Avant l'examen, les étapes de préparation des essais non destructifs (NDT) comme le prépolissage, le polissage et l'attaque sont effectuées sur une surface limitée de la pièce en un endroit où un minimum de dommages lui sera infligé. Les essais non destructifs permettent d'effectuer le contrôle exigé sur le terrain.

Préparation électrolytique

Préparation électrolytique

La préparation électrolytique est une méthode particulièrement rapide et efficace d'essai métallographique non-destructif. Elle peut être utilisée directement sur les surfaces cruciales et elle est largement appliquée pour le contrôle de sécurité des pièces métalliques, comme par exemple sur les soudures ou les éléments de structure. Cette méthode révèle efficacement les modifications de la microstructure.

Caoutchouc de méthode des répliques

Méthode des répliques pour le contrôle en laboratoire

Les procédés de répliques permettent un examen microscopique ultérieur, effectué en laboratoire. La réplique est utilisée pour réaliser une copie 3D des formes géométriques et mettre en évidence la microstructure sous microscopie optique (grossissement jusqu'à 500 fois) après la préparation métallographique. Elle s'avère aussi utile pour réaliser des répliques de microstructures comme la taille des grains, les inclusions et les cordons de soudures.

Spécialistes d'application

Vers le chemin de la connaissance ...